ARK NETWORK reference.ch · populus.ch    
 

  LES DANGERS DU SIONISME 

 Home  | Livre d'Or  | Album-Photo  

 

 

Rubriques

Liens


PRECURSEUR DU SIONISME

 
 
Charles NETTER
 
 
philanthrope et précurseur du sionisme (1826-1882)
 
 
par Jacques R. Weill 
 
Charles Netter, descendant d'une longue lignée de rabbins alsaciens, naquit à Strasbourg en 1826. Il entreprit une carrière d'homme d'affaires, d'abord à Lille et ensuite à Moscou, puis il s'installa à Paris en 1851.  
 
L'affaire de Damas en 1840 (de cruelles persécutions perpétrées contre les Juifs de la ville à la suite d'une accusation de crime rituel) avait brutalement révélé aux Juifs d'Europe occidentale la vie misérable de leurs frères d'Orient. Ceux de France, émancipés les premiers, se sentirent un devoir impérieux face à ces populations déshéritées : celui de leur servir de protecteurs en cas d'oppression, celui aussi de leur permettre, par l'éducation et la culture, de s'élever dans l'échelle sociale. C'est dans ce but que se tinrent en 1859, dans la demeure parisienne de Charles Netter, les premières réunions qui aboutirent, un an plus tard, à la fondation de l'Alliance Israélite Universelle, dont il devint le trésorier.  
 
Netter créa une école professionelle juive en 1865, ainsi qu'une société pour la sauvegarde des droits des travailleurs, et un foyer pour les ouvriers pauvres en 1880.  
 
Délégué de l'Alliance en 1878 au Congrès de Berlin, il lutta en faveur de la reconnaissance de droits politiques pour les Juifs demeurant dans les nouveaux Etats créés dans les Balkans.  
 
A la conférence de Madrid (1880) il réclama une protection pour les Juifs du Maroc. En 1881 il séjourna plusieurs mois à Brody pour organiser l'oeuvre d'assistance à l'émigration ou à la réinstallation des Juifs russes ayant été persécutés et expulsés de leurs lieux d'habitation.  
 
Cependant son action essentielle fut consacrée à l'amélioration de la vie des Juifs en Palestine et au progrès de leurs conditions d'existence dans ce pays au moyen de la pratique de l'agriculture. Il fut influencé dans la conception de ses projets par les écrits du rabbin russe Zvi Hirsch Kalischer (1795-1874), qui avait magistralement présenté tout le problème d'un retour en Palestine dans son Drishath Sion (A la recherche de Sion).  
 
En 1967, Netter présenta au Bureau de l'Alliance Israélite Universelle un projet d'assistance aux Juifs de Perses et d'autres pays orientaux pour qu'ils montent en Israël, et s'installent dans des villages qu'on fonderait pour eux. Il s'y rendit l'année suivante au nom de l'Alliance, et à son retour il recommanda la création d'un lycée agricole, qui serait suivi de l'établissement de localités agricoles pour les diplômés de cette école. Quand sa proposition fut approuvée, il partit pour Constantinople en 1869, où il reçut l'approbation du Grand Vizir  
 
Grâce à ses efforts cet institut fut créé près de Jaffa en 1869. L'année suivante il obtint un décret (firman) du Sultan ottoman, autorisant cette institution, et lui attribuant 3.000 dounams de terres, qu'il avait achetées au nom de l'Alliance Israélite Universelle. L'établissement fut dénommé Mikveh Israël ("Espoir d'Israël" - Jérémie 14:8 et 17:13). Netter y demeura jusqu'en 1873 pour superviser les opérations de création de l'école, qui fut la première localité juive agricole des temps modernes (il faut rappeler que la première Alyah ne débutera qu'en 1882).  
 
Cependant, par la suite, Charles Netter se montra déçu du peu de succès rencontré par Mikveh Israël, et du manque d'aptitude que représentait la Palestine en général pour intégrer un grand nombre d'immigrants. C'est pourquoi, il exprima son opposition à l'installation d'un grand nombre des Juifs russes et roumains dans les années 80, et rechercha pour eux des opportunités d'émigration aux Etats-Unis et dans d'autres pays.  
 
Mais il révisa son opinion en 1882 (sans doute sous l'influence du Baron Edmond de Rotschild) et se rendit à nouveau dans le pays, où il rencontra des Juifs russes qui s'étaient installés à Rishon le-Tsion, auxquels il proposa son aide. il conçut de nombreux projets pour développer l'activité agricole et l'artisanat en Eretz Israël, mais il mourut quelques mois après son arrivée. Il fut enterré dans les terrains appartenant à Mikveh Israël.  
 
Sources : Lien vers http://www.sdv.fr/judaisme/perso/netter.htm 
(c) LES CHEVALIERS DU GRAAL - Créé à l'aide de Populus.
Modifié en dernier lieu le 25.03.2005
- Déjà 11434 visites sur ce site!