ARK NETWORK reference.ch · populus.ch    
 

  LES DANGERS DU SIONISME 

 Home  | Livre d'Or  | Album-Photo  

 

 

Rubriques

Liens


LE DESAVEU D'UN AMBASSADEUR...

POUR L'HONNEUR D'ISRAËL
 
par Stéphane HESSEL 
Stéphane Hessel, Ambassadeur de France, est signataire de l'appel "Les Socialistes pour une Paix juste et durable au Proche-Orient". 
 
LE MONDE  
mardi 28 septembre 2004.  
 
Au retour d’un séjour en Israël et en Palestine où j’ai pu mesurer l’exaspération que l’occupation et la colonisation de la Cisjordanie imposent tant aux Palestiniens qu’aux Israéliens qui militent courageusement contre le "mur" et pour la paix, j’éprouve le besoin d’en appeler directement et solennellement aux dirigeants du gouvernement israélien, aux membres de la Knesset et aux commandants en chef de Tsahal.  
 
Depuis le meurtre du premier ministre Itzhak Rabin, vous avez peu à peu perdu le respect et la sympathie de millions de juifs dans le monde qui avaient de tout cœur applaudi, il y a 56 ans et après la découverte des horreurs de l’Holocauste, à la création de l’Etat d’Israël, comme à une étape cruciale de l’histoire du judaïsme, d’un foyer sûr pour les juifs du monde entier.  
 
Nous pensions être témoins de la naissance d’une démocratie moderne, fondée sur la convergence des valeurs éthiques plurimillénaires de la foi juive et de celles de la Charte de l’organisation dont cet Etat était membre, et dont il assumait au même titre que les autres membres les obligations : celles de la Charte elle-même, des conventions en matière de droit humanitaire et des pactes concernant les droits de l’homme.  
 
Or vos prédécesseurs et vous-mêmes avez manqué au devoir de tenir compte des frustrations infligées aux habitants de la partie de la Palestine sous mandat britannique, qui est devenue l’Etat d’Israël, en leur refusant la plénitude des droits civiques dont une démocratie moderne a le devoir de faire bénéficier tous ceux qui vivent sur son territoire.  
 
Mais, de plus, vous avez fait usage de votre écrasante supériorité militaire pour faire subir à la population de l’autre partie de la Palestine, où celle-ci aux termes des accords internationaux aspirait à la création d’un Etat palestinien souverain, les blessures profondes d’une occupation militaire, l’implantation de colonies disséminées sur tout leur territoire, la perte de milliers de vies humaines innocentes, le démantèlement des infrastructures publiques et privées et la destruction de dizaines de milliers de foyers.  
 
Vous avez ignoré les commandements du droit humanitaire et répliqué à des attentats-suicides totalement inacceptables et contraires à tout droit par des représailles également inacceptables, ce qui alimente l’incendie au lieu de l’éteindre. La barrière de séparation sous forme de "mur" que vous avez construite suit un tracé condamné comme illégal par les plus hautes instances juridiques internationales parce qu’il correspond à la colonisation de terres nouvelles bien plus qu’à la sécurisation de terres israéliennes.  
 
Il est grand temps que vous preniez conscience du mal que tout cela fait à l’image d’Israël dans le monde et à ses perspectives d’avenir. Il n’y a selon moi qu’une façon d’en sortir. C’est de mettre en route une politique nouvelle et radicalement différente, fondée sur le respect et le souci pour vos concitoyens arabes et pour vos voisins palestiniens. Le résultat à atteindre ne saurait s’écarter beaucoup de celui clairement analysé dans l’accord souscrit à Genève par Yossi Beilin et Abed Rabo, ni de la "feuille de route" élaborée par le Quartet.  
 
Ce résultat ne peut être atteint que par une négociation de bonne foi avec les dirigeants palestiniens responsables et sous l’égide des Nations unies. Il sera nécessaire de mettre en œuvre une coopération étroite et transparente entre les forces de sécurité des deux parties pour désarmer les éléments extrémistes des deux bords. Toute action unilatérale telle que l’évacuation de quelques colonies arbitraitement choisies ne peut être considérée comme un premier pas que si elle inclut la claire volonté de discuter avec vos partenaires l’ensemble des mesures qui conduiront à un règlement définitif.  
 
Si votre supériorité militaire vous a permis de sauvegarder jusqu’ici la sécurité de vos frontières, seule une vraie intelligence diplomatique, fondée sur une connaissance approfondie du Moyen-Orient où vous devez trouver votre place, vous mettra en mesure de faire bénéficier votre peuple d’une sécurité à long terme
.  
 
Sources : lien vers http://pagesperso.laposte.net/paixjuste/article.php3?id_article=154> 
 
 
 

(c) LES CHEVALIERS DU GRAAL - Créé à l'aide de Populus.
Modifié en dernier lieu le 28.10.2004
- Déjà 10579 visites sur ce site!